L’association Princesse Margot et l’hôpital Saint-Louis, accompagnés par le chef Grégory Cohen, lancent « Repas Toqué » pour les jeunes (AJA)

Un site utilisant Réseau HU Paris 10

HÔPITAL SAINT-LOUIS

L’association Princesse Margot et l’hôpital Saint-Louis, accompagnés par le chef Grégory Cohen, lancent « Repas Toqué » pour les jeunes (AJA)

Une alimentation de qualité joue un rôle déterminant dans le rétablissement des patients, ainsi que dans leur bien-être durant leur hospitalisation.
Face à ce constat, l’association Princesse Margot et ses partenaires ont créé le programme pilote « Repas Toqué », dont l’objectif est de proposer des repas de qualité aux jeunes patients hospitalisés dans le service Adolescents et Jeunes Adultes (AJA) de l’hôpital Saint-Louis AP-HP, tout en respectant les contraintes et besoins nutritionnels.

repas toqué, service AJA, jeunes

Depuis le 10 septembre 2018, les patients du service Adolescents et Jeunes Adultes (AJA) de l’hôpital Saint-Louis peuvent choisir chaque midi de la semaine entre deux plats différents sur une tablette numérique, offerte par Princesse Margot. Une fois par semaine, ils pourront également choisir leur déjeuner parmi des recettes spécialement créées par le Chef Grégory Cohen.

Les repas choisis par les jeunes patients seront apportés dans leur chambre sur un chariot à liaison froide et seront servis à l’assiette par l’équipe d’aides-soignantes du service AJA.

Une plateforme web dédiée a été spécialement conçue par le service informatique de l’hôpital Saint-Louis pour la commande de ces menus.

Améliorer la qualité des repas des jeunes hospitalisés, une priorité !

« Repas Toqué » a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des patients par l’alimentation en privilégiant le bien-être et l’appétence. Il permet d’offrir une alimentation plus attractive au niveau gustatif, olfactif et visuel, à de jeunes patients sous chimiothérapie pour lesquels la lutte contre la dénutrition est quotidienne.

Les repas proposés dans le service AJA seront également servis au self-service de l’hôpital, soit 700 repas par jour.

L’impact du programme « Repas toqué » sera mesuré par les nutritionnistes et diététiciens impliqués, dans le cadre d’un projet de recherche économique et environnemental sur la nutrition à l’hôpital.

>> Pour en savoir plus : Lire le Communiqué de presse